L'ENTREPRISE FONDÉE PAR DR RATH DANS LE DOMAINE DE LA SANTÉ EST UNIQUE AU MONDE:
LA TOTALITÉ DE SES BÉNÉFICES EST REVERSÉE À UNE FONDATION D'UTILITÉ PUBLIQUE. Lisez plus loin…

Dr. Rath Health Foundation

Dr. Rath Health Foundation

 

Un nouveau système de soins de santé et l’éradication des maladies:

10 raisons qui montrent que cet objectif est impossible à réaliser au sein de l’Union Européenne de Bruxelles

  1. On raconte au monde que la construction politique de l'UE à Bruxelles est la concrétisation du rêve centenaire de l'Europe visant l’union pour la santé, la paix et la prospérité. C’est plutôt le contraire qui est vrai.

  2. L'UE de Bruxelles est le politburo mondial du Cartel pharmaceutique et de son gigantesque «Commerce avec la maladie», l'une des plus grandes fraudes jamais organisées dans l'histoire de l'humanité. Alors que ce Cartel se présente comme le seul pourvoyeur de la santé aux peuples du monde, toute son existence repose sur le maintien, l'expansion et l'invention de maladies en tant que marchés pour ses médicaments brevetés.

  3. La poursuite de l'activité pharmaceutique - dont les ventes annuelles dépassent aujourd'hui mille milliards de dollars - n'est pas possible dans une démocratie. Ceci explique pourquoi l'UE de Bruxelles n'a pas été conçue comme une structure démocratique. Son organe exécutif, la Commission Européenne, est une institution totalement non élue qui a été délibérément créée pour promouvoir et protéger, à l’échelle mondiale, le frauduleux «Commerce avec la maladie».

  4. Contrairement aux revendications de ses acteurs politiques, le modèle européen de Bruxelles pour l'Europe est conçu autour d'une dictature d'entreprise et est totalement incapable de réforme.

  5. Notre fondation à but non lucratif soutient pleinement l'idée d'une Europe Unie, mais seulement sous une forme démocratique. Notre vision est celle d'une «Europe pour le Peuple, par le Peuple» dans laquelle les approches de soins préventifs naturels rendent possible l'élimination des maladies qui tuent actuellement chaque année, des millions de personnes dans le monde. Cette vision ne peut être réalisée sous la dictature de Bruxelles.

  6. Les approches naturelles de santé, non brevetables telles que les vitamines sont perçues par l'UE de Bruxelles comme une menace existentielle pour le «Commerce avec la maladie» sans scrupules du Cartel Pharmaceutique.

  7. Après la signature de son dictatorial Traité de Lisbonne en décembre 2007, l'UE de Bruxelles a immédiatement renforcé ses plans visant à faire appliquer le «règlement sur les allégations nutritionnelles et sanitaires» draconiennes qu'elle avait adopté l'année précédente. Le texte de cette loi a été délibérément conçu pour restreindre la promotion des propriétés vitales des micronutriments.

  8. Sur plus de 44 000 allégations nutritionnelles et de santé soumises à l'origine à l'UE de Bruxelles dans le cadre du «Règlement sur les allégations nutritionnelles et de santé», le 26 juin 2017, 261 seulement avaient été autorisées. Apparemment, l'UE de Bruxelles veut faire table rase des découvertes et recherches scientifiques sur les vitamines et autres micronutriments.

  9. Considérant son influence croissante au niveau mondial dans des organes tels que la Commission du Codex Alimentarius, le démantèlement de l'UE à Bruxelles est désormais essentiel pour garantir que les thérapies naturelles non brevetables deviennent librement disponibles dans tous les pays du monde. Sinon, l'accès à de telles thérapies - et la connaissance en découlant - feront de plus en plus l'objet de législations restrictives et de contrôles réglementaires draconiens sur toute la planète entière sous les coups de butoir du Cartel Pharmaceutique.

  10. Un «monde exempt de maladie» ne sera possible que si nous créons une nouvelle Europe qui place les intérêts de santé des personnes avant ceux du Cartel pharmaceutique et de son «commerce avec la maladie».