L'ENTREPRISE FONDÉE PAR DR RATH DANS LE DOMAINE DE LA SANTÉ EST UNIQUE AU MONDE:
LA TOTALITÉ DE SES BÉNÉFICES EST REVERSÉE À UNE FONDATION D'UTILITÉ PUBLIQUE. Lisez plus loin…

Dr. Rath Health Foundation

Dr. Rath Health Foundation

 

EuroGendFor: armée du peuple ou armée du cartel !

Démantèlement de l´UE de BruxellesCeux qui pensent que « EuroGendFor » est le nom du dernier film de guerre de Steven Spielberg ou de Francis Ford Coppola , ils devraient retourner à leurs chères études. EuroGendFor est une armée privée mais une armée de l’Union Européenne . Mais pourquoi une armée européenne ? A-t-on vraiment besoin d’une armée de l’UE comme si les forces nationales ne suffisaient pas ! Nos forces de police et nos armées nationales seraient-elles devenues incapables d’assurer la sécurité des 500 millions de citoyens européens ? Existerait -il un agenda caché au Palais du Berlaimont visant à diluer les responsabilités de nos Etats afin que personne ne réponde devant les tribunaux au cas où les droits fondamentaux des citoyens seraient bafoués ! Ou l’UE cherche à nous imposer les règles de jeu d’un certain cartel ?

Il est parfois des actes et des gestes qui heurtent notre conscience , la création de l’EuroGendFor en est un. Créée en 2007 dans le plus grand secret et installée dans une petite bourgade italienne ,Vicenza, du Nord de l’Italie , l’EuroGendFor( European Gendarmerie Forces) est actuellement une « troupe d’intervention spéciale » mise en place par seulement 6 pays de l’UE et compte 3000 hommes . Elle fut l’initiative de celle que l’on surnommait MAM , Michèle Alliot –Marie, ancienne ministre française de la défense et membre de l’UMP . Mais a-t-on besoin, aujourd’hui, en Europe d’une troupe de malfrats à la Rambo pour imposer la « Lex paciferat» ? Nos forces de police seraient elles incapables d’assurer la sécurité des 500 millions de citoyens européens ?

Regardons de près ce que c’est l’EuroGendFor ?

L’EuroGendFor n’ est pas une force de police ni une force militaire elle est les deux en même temps , c’est ce que l’on peut lire à travers ce texte provenant du site officiel de l’EGF . Elle dispose de « la possibilité d’agir sous une chaine de commandement civile et militaire, et même d’assurer la transition du pouvoir militaire aux instances civiles dans une opération de gestion de crise (…). En règle générale, les forces de police civiles ne peuvent pas agir sous commandement militaire».

Tout est dit dans cet extrait du texte fondateur de cette fameuse armée au service des intérêts que nous ignorons tous , ou plutôt que nous ne connaissons que trop déjà . D’abord pourquoi seuls 6 pays de l’UE se sont associés à la mise en place de cette armée en excluant – et la remarque est de taille – un pays incontournable comme l’Allemagne ? Cette armée est déjà intervenue en Bosnie et en Afghanistan et une accélération et multiplication possibles de ses interventions dans un ou plusieurs pays de l’UE comme la Grèce ne sont pas impossibles . Une telle intervention de cette force soulève une série de questions fondamentales de droit et de démocratie liées à la souveraineté et au droit des peuples dont les principales sont les suivantes :

En réalité Eurogendfor résout divers problèmes pour les gouvernements européens qui souhaitent ne pas utiliser leurs propres forces de police ou militaires sur leur propres sols . A l’avenir, ils pourront, lors de troubles sociaux ou de manifestations majeures de longue durée, utiliser des armes à feu contre leurs populations, mettre des zones entières sous quarantaine militaire et retirer les meneurs de la circulation sans avoir à engager leurs propres forces militaires ou policières qui pourraient éventuellement se solidariser avec les manifestants. L’EurogendFor de son côté, ne pourra pas être poursuivi en justice grâce à ses autorisations exceptionnelles, civiles et militaires.
Dans ces conditions énumérées ci-dessus l’on se demande si les élections servent encore à quelque chose au sein de l’UE!