L'ENTREPRISE FONDÉE PAR DR RATH DANS LE DOMAINE DE LA SANTÉ EST UNIQUE AU MONDE:
LA TOTALITÉ DE SES BÉNÉFICES EST REVERSÉE À UNE FONDATION D'UTILITÉ PUBLIQUE. Lisez plus loin…

Dr. Rath Health Foundation

Dr. Rath Health Foundation

 

Etude de l’Institut de Recherche du Dr Rath:
La cause d’un risque accru d’attaques cardiaques chez les patients qui consomment des inhibiteurs calciques est identifiée: la diminution de production de collagène altère les cellules de la paroi artérielle.

Une étude scientifique conduite par l’Institut de Recherche du Dr. Rath montre que les médications couramment utilisées et classées dans la catégorie des inhibiteurs calciques(largement utilisées dans la maitrise de l'hypertension, l'arythmie, l'angine de poitrine et d'autres maladies) peuvent conduire à une déficience de vitamine C dans les cellules. Ces découvertes parues dans The American Journal of Cardiovascular Disease( Juin 2016, Vol 6, No2) expliquent maintenant la raison qui se cache derrière un risque accru de maladie cardiovasculaire, de cancer du sein , de gingivites rapportés dans beaucoup d’études cliniques suite à l’usage de cette classe de médicaments. Plus importante encore, l'étude porte sur la façon de surmonter cette carence en vitamine C offrant ainsi des conseils scientifiques aux millions de médecins dans le monde entier.

Les ventes des médicaments sur ordonnance des inhibiteurs calciques, de sodium et de potassium ont atteint 6 milliards de $ dans le monde entier. Aux Etats Unis d’Amérique, la branche des inhibiteurs calciques représente la huitième classe de médicaments dans le domaine des ventes sur ordonnance. Ces médicaments empêchent le calcium de pénétrer dans les cellules, en bloquant les canaux spécifiques situés sur les membranes des cellules de construction des parois des vaisseaux sanguins (muscle lisse), du muscle cardiaque (les myocytes) et d'autres tissus.

L’étude de l’Institut de Recherche du Dr Rath montre qu'en plus du blocage de l'entrée du calcium, ces médicaments bloquent l'absorption de la vitamine C par les cellules. La vitamine C est un nutriment essentiel pour la production de collagène qui est la molécule de stabilité essentielle des parois des vaisseaux sanguins et du tissu conjonctif en général. Une carence en vitamine C est particulièrement nocive dans les cellules de la paroi de l'artère, car elle peut causer des dommages structurels microscopiques suivis d’accumulation de dépôts d'athérome à l’origine des crises cardiaques et accidents vasculaires cérébraux.

L'étude indique que, parmi les inhibiteurs des canaux étudiés, la nifédipine ( mais aussi la Procardia, la Nifediac) a l'effet le plus prononcé et provoque une diminution significative de la production de collagène par les cellules musculaires vasculaires humaines. Le fait que les inhibiteurs de canaux calciques - pris par des dizaines de millions de patients cardiaques dans le monde entier avec la croyance qu'ils aident à prévenir les crises cardiaques – accroit actuellement ce risque et est un obstacle majeur en cardiologie.

Plus important encore, l'étude de l’Institut de Recherche du Dr. Rath montre que le blocage de la production de collagène par les inhibiteurs calciques peut être compensé par la vitamine C, et en particulier par le palmitate d'ascorbyle, sa forme soluble dans les lipides.

Avec la publication de ces données scientifiques, il est maintenant scientifiquement et éthiquement impossible pour un médecin de prescrire des inhibiteurs de canaux sans recommander une dose journalière régulière de vitamine C supplémentaire pour répondre aux besoins vitaux de la bioénergie cellulaire.

27 juin 2016