L'ENTREPRISE FONDÉE PAR DR RATH DANS LE DOMAINE DE LA SANTÉ EST UNIQUE AU MONDE:
LA TOTALITÉ DE SES BÉNÉFICES EST REVERSÉE À UNE FONDATION D'UTILITÉ PUBLIQUE. Lisez plus loin…

Dr. Rath Health Foundation

Dr. Rath Health Foundation

 

Un médicament largement utilisé dans l’hypertension sanguine en relation avec un "risque substantiellement augmenté" de cancer de la peau

par PAUL ANTHONY TAYLOR

De nouvelles recherches menées au Danemark ont montré que l’utilisation d’hydrochlorothiazide, un médicament diurétique largement prescrit dans des cas d’hypertension sanguine, augmente notablement le risque de développer un cancer de la peau. Se basant sur l’analyse d’environ 80.000 cas de cancers de la peau au Danemark comparés à 1,5 million de personnes saines, l’étude montre que les patients prenant de l’hydrochlorothiazide présentent un risque jusqu’à 7 fois plus élevé de développer un carcinome cellulaire squameux, une des formes les plus communes de cancers de la peau. A ce médicament déjà fortement associé au cancer des lèvres, la recherche susmentionnée ajoute un corps d’évidences expliquant les dangers considérables qu’il constitue pour la santé publique.

Image (left): By Smuconlaw (Own work) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons
Image (right): By OpenStax College [CC BY 3.0], via Wikimedia Commons

En plus d’un risque accru de carcinome cellulaire squameux, des chercheurs ont trouvé que l’hydrochlorothiazide augmente également la probabilité de ce que des patients développent un carcinome cellulaire basal, une autre forme commune de cancer de la peau. Il faut ainsi noter que ces mêmes chercheurs danois ayant également publié une étude précédente associant l’hydrochlorothiazide avec le cancer des lèvres disent que leurs découvertes vont dans le même sens que celles réalisées antérieurement par des chercheurs des USA. Il faut également remarquer la classification récente de ce médicament comme "cancérogène possible pour les humains" par l’Agence Internationale de Recherches sur le Cancer.

Diminution des nutriments induite par un médicament

By USPTO (United States Patent Office) [Public domain or Public domain], via Wikimedia Commons

Dans leur ouvrage classique de référence, "The Drug Induced Nutrient Depletion Handbook" ( = La diminution des nutriments induite par des médicaments), Ross Pelton Ph.D. et ses co-auteurs affirment un fait peu connu : "Beaucoup d’effets indésirables des traitements médicamenteux peuvent ne pas être dus directement au médicament lui-même, mais plutôt au résultat de déficiences nutritionnelles causées par le médicament lorsqu’il est pris longtemps." Ils ajoutent que les mécanismes primaires responsables de ces déficiences nutritionnelles comprennent l’inhibition de l’absorption, de la synthèse, du transport, du stockage, du métabolisme ou l’excrétion des nutriments. Un grand et croissant nombre  d’études existent aujourd’hui et prouvent qu’environ 150 différentes classes de médicaments peuvent causer des déficiences nutritionnelles. Cependant, malheureusement il n’existe que de rares informations à ce sujet en direction des patients.

Dans le cas de l’hydrochlorothiazide, un des nutriments particulièrement important ainsi inhibé est la coenzyme Q10. Il est bien connu qu’une déficience en coenzyme Q10 est associée à de très hautes tensions sanguines, avec la maladie des artères coronaires, avec les défaillances cardiaques ainsi qu’avec d’autres problèmes cardiovasculaires.

Une déficience sérieuse a également été remarquée chez des patients atteints de cancer. Ainsi, loin de fournir une réponse sûre, efficace à long terme à une tension sanguine élevée, la prise d’hydrochlorothiazide aggrave inévitablement ces situations. Ceci n’est évidemment pas un problème pour l’industrie pharmaceutique qui continue à bénéficier de la vente de médicaments additionnels suite à la détérioration de la santé des patients.

La médecine cellulaire fournit la réponse à l’hypertension artérielle

Heureusement, les recherches menées par l’Institut de Recherche du Dr. Rath ont prouvé qu’il existe une alternative naturelle sûre à des médicaments comme l’hydrochlorothiazide. En utilisant un groupe soigneusement choisi de micro-nutriments, les chercheurs de l’Institut ont démontré ceci en menant des essais cliniques pilotes avec des patients d’âge compris entre 32 et 60 ans, présentant une tension sanguine élevée.

En se basant sur le concept de la médecine cellulaire indiquant que la principale cause de l’hypertension sanguine est une déficience chronique en micro-nutriments essentiels dans les cellules des muscles lisses qui forment les parois des vaisseaux sanguins, on prescrit aux patients une combinaison spécifique de nutriments comprenant de la vitamine C, de la lysine, de la proline, de l’arginine, du magnésium etc.

Au début de cet essai clinique pilote, tous les patients présentaient une tension systolique et une tension diasystolique élevées. Leur tension systolique moyenne était 167 mm de mercure et leur tension diasystolique moyenne état 97 mm de mercure. Après avoir pris la combinaison de micro-nutriments pendant une période de 32 semaines, les tensions sanguines de tous les patients se sont améliorées. A la fin de l’étude, ils présentaient une tension systolique moyenne de 142 mm de mercure et une tension diasystolique moyenne de 83 mm de mercure. Ces valeurs représentent une réduction de la pression systolique de 15 % et une réduction de pression diasystolique de plus de 14 %.

Comme cet essai de médecine cellulaire l’a montré, des patients souffrant d’une tension sanguine élevée ne doivent plus être soumis à un risque plus élevé de cancer à cause de traitements de maladies nuisant à la santé liés à des médicaments dangereux comme l’hydrochlorothiazide. Avec la science qui maintenant prévient et contrôle de manière naturelle la tension sanguine élevée, l’éradication de ce problème de santé qui affecte l’humanité est  en vue. Plus il y aura de personnes qui en sauront davantage à ce sujet, plus rapidement cela se fera.

10 janvier 2018