L'ENTREPRISE FONDÉE PAR DR RATH DANS LE DOMAINE DE LA SANTÉ EST UNIQUE AU MONDE:
LA TOTALITÉ DE SES BÉNÉFICES EST REVERSÉE À UNE FONDATION D'UTILITÉ PUBLIQUE. Lisez plus loin…

Dr. Rath Health Foundation

Dr. Rath Health Foundation

 

Les maladies du tissu conjonctif et la liaison de la maladie cardiaque

Le tissu conjonctif est le type de tissu le plus abondant dans notre corps. La forme de notre corps, comprenant ses organes, muscles, os et cartilage sont déterminés par les propriétés du tissu conjonctif. La peau, le sang, les vaisseaux sanguins, les tissus adipeux (cellules graisseuses), les tendons, les ligaments et les dents sont différents exemples de tissu conjonctif. Par conséquent, le terme “les maladies du tissu conjonctif” englobe un large éventail de maladies; certaines d’entre elles sont héréditaires, tandis que d’autres se développent dues à une inflammation excessive. Les exemples de maladies inflammatoires sont, la sclérodermie, le lupus, la polyarthrite rhumatoïde, la vascularite (inflammation de la paroi des vaisseaux sanguins), les maladies du tissu conjonctif mixte, etc.

L'inflammation peut conduire à de nombreuses maladies dans le tissu conjonctif. Les maladies cardiovasculaires sont également associées à des processus inflammatoires. Grâce à leur effet de blocage sur les différentes enzymes pro-inflammatoires, les micronutriments sont capables de supprimer efficacement les inflammations.

Une étude récente publiée dans la revue à libre accès Scientific Reports a indiqué une forte association et une augmentation d’incidences de maladies cardiovasculaires chez les personnes ayant des maladies du tissu conjonctif¹.

Cette publication est basée sur l’évaluation rétrospective des dossiers médicaux d’environ 250 000 patients adultes atteints de maladies du tissu conjonctif, comprenant la polyarthrite rhumatoïde, le lupus, la sclérodermie et la dermatomyosite (caractérisée par des lésions de la peau évocatrices et une faiblesse musculaire proximale symétrique). Les auteurs ont conclu que les patients afro-américains atteints de maladies du tissu conjonctif étaient significativement plus susceptibles d’avoir certains types de maladies cardiovasculaires – l'athérosclérose, infarctus du myocarde, l'angine de poitrine, ou accident vasculaire cérébral – comparativement aux Caucasiens. Ces maladies cardiovasculaires sont caractérisées par un rétrécissement des vaisseaux sanguins et l'inflammation systémique. Les résultats indiquent également que les jeunes patients afro-américains atteints de maladies du tissu conjonctif ont développé des maladies cardiovasculaires plus tôt que le reste de la population.

Bien que cette étude particulière ne demeurait pas sur les causes de l’augmentation de l’incidence de maladies cardiovasculaires chez les patients atteints de troubles du tissu conjonctif, il est connu que la cause première des deux implique une inflammation systémique généralisée dans le corps. L’inflammation est une réaction temporaire en réponse à tout type de lésions tissulaires pour initier le processus de réparation des tissus. Bien que ce soit une réaction temporaire, l’inflammation peut persister pendant des années lorsque des agents nuisibles tels que le tabagisme et d’autres agents irritants qui causent des dommages aux tissus, ne sont pas supprimés. Ceci peut conduire à l'arthrite, la gastrite, la sclérose en plaques, l'athérosclérose, et même le cancer.

Nous avons documentés les effets anti-inflammatoires d’un mélange de micronutriments composé de vitamine C, les acides aminés lysine et proline et l’extrait de thé vert, dans les cellules musculaires lisses aortiques humaines². Ces résultats sont importants en rapport avec les processus inflammatoires associés à la progression de l'athérosclérose. Dans une autre étude, nous avons montré qu’un mélange de micronutriments sélectionnés en combinaison avec des flavonoïdes d'agrumes et de la quercétine travaillent de manière synergique et réduisent significativement les marqueurs d'inflammation dans le sang³. De plus, les résultats ont montré que la supplémentation en micronutriments fournit une meilleure protection contre les inflammations que les analgésiques courants – ibuprofène – et elle a réduit les niveaux d'enzymes Cox2 et d’autres marqueurs inflammatoires. Il est important de noter que les inhibiteurs Cox2 pharmaceutiques, tel que Vioxx, sont nuisibles à la santé et ont été retirés du marché il y a quelques années.

Actuellement, il n'y a pas de remède satisfaisant et disponible contre l'inflammation, les maladies du tissu conjonctif ou les maladies cardio-vasculaires, autres que la suppression artificielle de symptômes. Nous avons prouvé que les micronutriments sont sûrs, efficaces et offrent des avantages supplémentaires pour la santé.

Réf:
1. F J. Alenghat. Scientific Reports, 2016; 6:20303 (2016)
2. V. Ivanov, et al., Journal of Cardiovascular Pharmacology 2007, 50(5): 541-547
3. V. Ivanov, et al., International Journal of Molecular Medicine 2008; 22(6): 731-741

Top