L'ENTREPRISE FONDÉE PAR DR RATH DANS LE DOMAINE DE LA SANTÉ EST UNIQUE AU MONDE:
LA TOTALITÉ DE SES BÉNÉFICES EST REVERSÉE À UNE FONDATION D'UTILITÉ PUBLIQUE. Lisez plus loin…

Dr. Rath Health Foundation

Dr. Rath Health Foundation

 

UE ou le «club des amnésiques».

Les «Alliés» célèbrent Normandie mais oublient Auschwitz!

Source: Archives de la Dr Rath Health Foundation, photo prise en Mai 2014 , Entrée du camp de concentration de Birkenau.

On savait déjà que l’Union Européenne avait un gros déficit démocratique, on sait désormais que cette «carence» démocratique est doublée d’un inimaginable «trou de mémoire», d’une incroyable amnésie chez la génération des politiciens européens actuels. Il y a quelques jours en effet, les «Alliés» célébraient en grande pompe sur la côte française de Normandie - le site de ce qui fut le plus grand débarquement militaire que le monde ait connu et accessoirement une «boucherie héroïque» - leur victoire sur les nazis. Les principaux dirigeants de la planète, à l’exception notable des Chinois, étaient là. Le président français François Hollande s’est même livré à la célébration d’une amitié franco-polonaise dont beaucoup de gens en cherchent encore le sens. Mais aucune pensée pour la ville polonaise d’Auschwitz, le siège de la plus abominable extermination massive du monde, ni pour ses nombreuses victimes et survivants.

Lorsque le 6 juin 1944, Américains et Anglais débarquèrent sur la plage de Normandie, ils ignoraient tout ou presque du sort des millions de prisonniers des camps de concentration d’Auschwitz, de Birkenau mais aussi d’autres camps de concentration érigés ici et là en Allemagne ou dans ses occupations, notamment à Auschwitz. Longtemps restés hors de portée des aéronefs de la Royal Air Force britannique ou de la US Army, les camps d’Auschwitz et Birkenau furent les derniers bastions du nazisme à tomber dans les mains des Alliés. Une fois à Auschwitz, les Soviétiques et Américains se rendirent compte de la catastrophe humanitaire qui s’y déroulait, et l’expression n’est pas assez forte pour désigner les crimes commis à cet endroit.

Venus de toute l’Europe, de Nancy en France à Westerbork aux Pays Bas, en passant par Tata en Hongrie, les prisonniers, juifs pour l’essentiel, furent acheminés dans l’un des nombreux camps de concentration construits par les barbares nazis.

Source: Archives de la Dr Rath Health Foundation, photo prise en Mai 2014 au camp de concentration d’Auschwitz. Acheminement des prisonniers vers Auschwitz

Les camps d’Auschwitz et de Birkenau ne furent pas des camps comme les autres, ils étaient installés, seulement à quelques kilomètres du plus grand conglomérat industriel du moment, IG Farben. Ce ne fut pas un hasard. Les camps de concentration d’Auschwitz et de Birkenau furent érigés à cet endroit afin de servir de réservoir de main d’œuvre d’esclaves au conglomérat pétrolier et pharmaceutique d’IG Farben. Ceci a fait dire à Telford Taylor, l’un des procureurs américains au Tribunal de Guerre de Nuremberg «la seconde Guerre mondiale n’aurait pas pu avoir lieu si IG Farben n’avait pas existé».

Qu’on célèbre le 70ème anniversaire du plus grand débarquement militaire de l’histoire qui a pu libérer l’humanité de la folie meurtrière du nazisme, personne n’y trouve à redire, mais qu’on relègue à l’oubli le plus total les crimes commis par le nazisme à Auschwitz, au nom des intérêts corporatistes représentés par IG Farben; cela est inacceptable et choquant pour la mémoire de l’humanité et surtout de celle des Survivants d’Auschwitz, qui en appellent à une Initiative pour un référendum européen pour ne pas oublier.

Le droit de ne pas oublier

Chaque année, à la même période, les «Alliés» célèbrent la victoire sur l’obscurantisme nazi. En Normandie les dirigeants européens ont visiblement oublié que, pas moins d’1 million à 1,5 million de personnes ont péri dans les camps de concentration d’Auschwitz, Auschwitz-Birkenau et Monowitz.

Source: Archives de La Dr Rath Health Foundation ,photo prise au site Musée d’Auschwitz en 2014. Environ 1 million 300 mille personnes y furent déportés , environ 1 million 100 mille personnes y périrent.

Source: sur cette stèle construite à Auschwitz- Birkenau, on peut lire « A la mémoire des patriotes français assassinés par les Hitlériens dans ce camp».






















Et pourtant la mémoire des victimes ainsi que celle des survivants d’Auschwitz n’a jamais été célébrée à une échelle internationale comparable au 70ème anniversaire du débarquement de Normandie. Dans le livre «Les Racines nazies de l’Union Européenne de Bruxelles», les auteurs, après avoir expliqué comment l’UE tirait ses origines mêmes des concepts nazis et que même le premier président de la Commission Européenne –Walter Hallstein- fut aussi l’architecte juridique d’une Europe sous le contrôle nazi, montrent comment, le 13 décembre 2007, les dirigeants européens livrèrent le continent aux mêmes intérêts industriels en signant la «Loi de d’habilitation de Lisbonne». Les peuples européens n’ont pas le droit d’oublier qu’en 1933, les nazis s’accaparèrent du pouvoir de la même manière sous une apparence démocratique pour établir une dictature des intérêts corporatistes. La suite de l’Histoire est connue.

Conscients de cela, plus de 3000 survivants d’Auschwitz se réunirent à Auschwitz même pour lancer, en novembre 2007,une initiative pour un «Mouvement pour la vie» et confièrent à la Fondation du Dr Rath pour la santé une mission: «Le relais de la vie» ou le devoir de mémoire. Perpétuer le souvenir d’Auschwitz en faveur du «Plus jamais ça» pour éviter que l’histoire ne répète ses atrocités, telle fut la mission principale confiée au Mouvement pour la vie par les survivants d’Auschwitz.

Du 23 au 25 mai 2014, le Mouvement pour la vie ,soutenu par la Fondation du Rath pour la Santé a respecté ses engagements en organisant sur le lieu du crime une rencontre pour le souvenir. Regroupant les survivants d’Auschwitz ainsi que les coordonnateurs du mouvement provenant de différents pays comme la France, Grande Bretagne, la Roumanie, les Pays Bas, l’Allemagne, Chypre, la Grèce, la Pologne, etc…, les participants ont réaffirmé leurs engagements pour la protection de la vie, de la santé, de l’environnement, de la justice et de la paix sociale. Souhaitez-vous vous joindre à la grande majorité silencieuse pour défendre la vie et la santé? Souhaitez-vous bâtir un monde meilleur pour les générations futures? Rejoignez l’initiative des Survivants d’Auschwitz, le Mouvement pour la Vie.

Source: Archives de la Dr Rath Health Foundation, photo prise en Mai 2014. On reconnait entre autres sur la photo, au premier plan ,assis de droite à gauche: Jerzy Ulatowski, Maria Stroinka, certains des survivants d’Auschwitz .Debout: Dr Rath (au milieu en cravate rouge), à sa droite Paul Anthony Taylor ,  Directeur de la Dr Rath Foundation; Dr Wong, représentant de la Dr Rath Health Alliance en Malaisie etc.

Le droit à la santé, à la vie, à un environnement sain, à la paix et à la justice sociale

Le «Mouvement pour la vie» est plus qu’un mouvement pour la vie, c’est un mouvement international dont le but est l’adoption de nouvelles méthodes naturelles visant la protection de la santé, la défense et la protection d’un environnement sain mais surtout la recherche de la paix et de la justice sociale. Ceci implique le recours aux nouvelles approches des thérapies naturelles de santé, aux énergies propres renouvelables et à l’abandon des technologies fossiles obsolètes, à la lutte contre la guerre et à la promotion de la justice sociale et la démocratie. Vous trouverez sur le site internet du mouvement des domaines clés d’intervention.

Souhaitez-vous vous inscrire comme un des coordonnateurs du mouvement? Rejoignez-nous. L’UE ne vous le demandera jamais, elle ne s’intéresse qu’à votre bulletin de vote.